47031
« Contre le cancer, une nouvelle démarche citoyenne s’impose. Pour 2012, plaçons la vie au-dessus des débats. Chacun peut ici devenir l’émetteur de ce simple message. Rassemblons-nous en une chaine solidaire, l’ensemble de vos soutiens et des soutiens que vous pourrez susciter en feront une cause nationale. »
 
Actualités

08/10/2011 - 12H55

Le Pr Izrael sur Europe 1, invité d'Arlette Chabot


Soutenez, partagez, faites écho, la pression sera encore plus forte sur 2012 ! Au bout du chemin, une amélioration de notre vie à tous.

 

07/10/2011 - 10H15

Donnez la priorité à la priorité


Comment mener une guerre si l'on a pas de soldats ? La première mesure à prendre, et elle conditionne toutes les autres, et d'augmenter le nombre de cancérologues.

 

 

« Pour que tous les Français aient un égal accès à des soins de meilleure qualité, la première mesure à prendre impérativement est de réduire la pénurie majeure de cancérologues sur le terrain.

Pensez donc : il n’y a en France que 1270 cancérologues au total, oncologues médicaux et radiothérapeuthes confondus. Ce qui fait un ratio de 0 ,7 cancérologues pour 100 000 habitants, un ratio du même ordre qu’en Albanie. A titre indicatif, aux Etats Unis les cancérologues sont trois fois plus nombreux.

Et de plus le nombre des cancérologues va aller en diminuant, car les entrées dans la filière sont inférieures aux départs à la retraite.

Face à cette offre de plus en plus réduite, la demande va en croissant de façon considérable. Le nombre de cancers a augmenté de 60% en 20 ans. Il a augmenté de 12% ces 5 dernières années, et dans le même intervalle le nombre de chimiothérapies a augmenté de 24%.

Bien sûr, les cancérologues exclusifs, oncologues et radiothérapeuthes ne sont pas les seuls à soigner les patients atteints de cancers. Il y a environ 2000 médecins qui sont des spécialistes d’organes : gastroentérologues, pneumologues, chirurgiens, qui soignent aussi les cancers. Ils ont ce qu’on appelle une compétence -et ils sont tout à fait capables de soigner des cancers- mais ils n’ont pas cette vision transversale globale qu’ont les cancérologues.

Mais de toute façon cela fait infiniment trop de médecins qui s’occupent spécifiquement des cancers. Alors comment cela se traduit-il sur le terrain ?

Les files d’attente s’allongent. Il faut de plus en plus de temps pour obtenir un rendez vous de spécialiste. Et c’est une première source d’inégalité devant le cancer. Si l’on continue comme ça, on va directement à une catastrophe sanitaire."

06/10/2011 - 14H41

Un nouvel article du figaro


 

Cliquez sur l'image pour l'article complet. Partagez !

06/10/2011 - 10H00

Le buzz présidentiel selon Marianne2


Le journal en ligne dresse un constat du "buzz" autour des candidatures possibles à la présidentielle.

 

Cliquez sur l'image pour l'article complet. Partagez !

06/10/2011 - 0H00

Le travail des chercheurs, c'est la santé


Contre le cancer, la meilleure arme technique -en plus de votre soutien affiché- est la recherche pour laquelle une ére nouvelle est ouverte. Précisions à diffuser :

 

" On connaît aujourd’hui de mieux en mieux les dérapages de cette machinerie qui font que cette cellule normale devienne cancéreuse.

Dès lors nous sommes capables de fabriquer des molécules intelligentes qu’on appelle des molécules ciblées qui sont de véritables fusées à tête chercheuse qui vont repérer un rouage spécifique de la cellule cancéreuse et la détruire sélectivement. Une ère nouvelle est ouverte ainsi dans la recherche contre le cancer.

En Europe, sur les 44 médicaments anticancéreux répertoriés qui ont une AMM, c’est à dire une autorisation de mise sur le marché, 24 sont aujourd’hui des molécules ciblées. Et 800 à 900 de ces molécules sont en cours de développement. C’est énorme.

Or, toutes ces molécules, elles doivent être expertisées. Leur toxicité immédiate ou retardée, leur maniement doivent être précisés par des essais cliniques de phase 1, 2 et 3. Et ces essais cliniques sont l’affaire de tous les cancérologues. Mais comment en France pourrait-on relever un tel défi ?

Les cancérologues sont déjà trop peu nombreux, ils sont débordés par leur tâche de soin aux patients. "

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8